Ebrahim Raïssi au Sommet du gaz à Alger : « L’Iran est prêt à se transformer en hub d’énergie et en voie sûre pour la distribution du gaz »

0
Ebrahim Raïssi au Sommet du gaz à Alger :
Google Actualites 24H Algerie

Le président iranien Ebrahim Raïssi a appelé à intensifier les consultations sur la sécurité énergétique et les défis écologiques, lors du 7ème Sommet du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF), samedi 2 mars, au Centre international des conférences d’Abdelatif Rahal (CIC), à Club des pins, à l’ouest d’Alger.


Les pays membres du GECF doivent, selon lui, adopter de nouvelles politiques pour augmenter les investissements mixtes dans le secteur gazier et faciliter les conditions nécessaires « pour lever le monopole sur les technologies liées au commerce du gaz ». « Le GECF peut développer ses marchés à travers des initiatives différentes en constituant des fonds d’investissement et des mécanismes pour attirer plus d’investissements. L’Iran est déterminé à s’appuyer sur ses réserves de gaz naturel et sa position stratégique en développant la coopération bilatérale et multilatérale avec tous les pays dans les marchés mondiaux, notamment les pays du voisinage en Asie centrale, les pays du Golfe persique et leurs voisins. Notre stratégie régionale s’appuie sur l’augmentation de la production et de l’exportation du gaz naturel », a déclaré le président iranien. Il a qualifié le gaz naturel de carburant propre « créateur de valeurs ».


« L’Iran est prêt à se transformer en hub d’énergie et en voie sûre pour la distribution et le transit du gaz entre les producteurs et les marchés de consommation. Les moyens que nous avons mis en place en Iran dans l’industrie du gaz ont créé une plateforme convenable pour la coopération entre les pays membres du Forum pour traiter, produire et commercialiser le gaz. J’appelle les investisseurs internationaux et ceux des pays membres du Forum à participer à des projets d’industrie du gaz en Iran », a-t-il dit.


« Echange de données et connaissances »


Il a estimé que les entreprises iraniennes qui activent dans le domaine de l’innovation technique et des connaissances sont prêtes à établir des partenariats avec des pays membres du GECF pour créer « des modèles réussi ». « L’Iran appelle les pays membres du GECF a un échange de données et d’expériences dans les domaines de l’extraction, de la technologie, du transport et de la commercialisation du gaz. Je propose que le secrétariat du GECF crée un instrument permettant un échange de connaissances techniques entre les pays membres sur l’industrie du gaz afin que nous puissions voir que tous les membres profitent des capacités de chacun », a-t-il déclaré.


« Confrontation entre l’axe du mal et l’axe de la dignité »

Sur un autre chapitre, le président iranien a consacré une grande partie de son intervention à la situation à Ghaza. Il s’est attaqué à « l’Occident sauvage » qui a perdu « ses masques » et qui viole la dignité humaine. « Le système de domination occidentale veut maintenir une relation de soumission avec les autres nations. La création de l’entité sioniste était un projet de colonisation pour maintenir la domination et l’influence occidentales au Moyen-Orient. Grâce à la résistance du peuple palestinien, les pilliers de cette caserne en verre se sont écroulés », a-t-il déclaré.


Il a appelé à soutenir les Palestiniens « par tous les moyens possible ». « La guerre actuelle est une confrontation entre l’axe du mal et l’axe de la dignité. D’une part, il y a une armée qui attend des armes et des bombes des américains, et de l’autre, des enfants qui n’ont pas de pain. Celui qui se tait aujourd’hui recevra une gifle forte demain. Aujourd’hui, la Palestine est la norme de l’humanité, de la morale et de la conscience. Des centaines d’enfants et de femmes luttent contre la mort à cause de la famine et des maladies », a-t-il dit en rappelant la mort de plus de 30.000 civils à Ghaza, en raison des bombardements israéliens, depuis octobre 2023. Il a critiqué la communauté internationale incapable, selon lui, d’imposer un cessez-le-feu à Ghaza.


« L’échec du Conseil de sécurité est lié au soutien absolu des Etats-Unis à la machine de guerre israélienne. L’Amérique a mobilisé toute son énergie pour apporter son soutien politique, financier et médiatique, et fournir les armes au terrorisme organisé de l’entité sioniste. Les bombes américaines et européennes se vengent de la cause palestinienne », a-t-il dénoncé.

« Même les soldats américains préfèrent s’immoler par le feu… »

Il a évoqué les manifestations populaires à travers le monde qui dénoncent les crimes commis à Ghaza et la guerre contre les Palestiniens. « Même les soldats américains préfèrent s’immoler par le feu que de s’engager dans l’enfer des crimes occidentaux. Le génocide collectif effroyable à Ghaza impose de demander des comptes à l’entité sioniste. Une boucherie a été perpétrée contre des civils qui attendaient à recevoir de la nourriture (jeudi 29 février 2024) (…) La voix de la Palestine ne sera jamais tue. Il faut couper les veines de l’entité sioniste et le chasser de l’ONU et de toutes les organisations internationales. Il faut aussi boycotter ses produits », a-t-il suggére. Il a appelé à du cessez-le-feu « sans condition » à Ghaza, à la levée de l’embargo sur l’enclave palestinienne et à l’envoi immédiats d’aides humanitaires au peuple palestinien.

En marge du sommet d’Alger, Javad Owji, ministre iranien du Pétrole, a discuté avec Haitham Al Ghais, secrétaire général de l’OPEP, sur l’évolution du marché mondial du pétrole, sur les impacts géopolitiques sur les prix mondiaux du pétrole, sur l’augmentation de la demande mondiale de pétrole résultant de la croissance économique, sur les investissements dans les projets pétroliers des États membres de l’OPEP. 

Article précédentSommet du GECF à Alger:  Tebboune appelle à élaborer « une vision commune » pour défendre les intérêts des producteurs et des consommateurs du gaz
Article suivantForum des pays exportateurs de gaz: Déclaration d’Alger

Laisser un commentaire